Alignement des roues

Durant la construction automobile, la voiture passe par plusieurs tests de paramètres afin de s’assurer qu’elle est indemne de défauts, sécurisée et apte à supporter les conditions de circulation sans s’user dès le moindre contact ou manipulation. Parmi les études établies sur la voiture, il y a le contrôle d’alignement. D’une façon visuelle, le parallélisme est décelé en comparant la différence de distance entre l’arrière et l’avant des deux pneus positionnés sur le même essieu.
Avant de passer au garage automobile, le conducteur est capable de percevoir une anomalie dans la géométrie et le parallélisme des roues à partir d’un changement dans le comportement de la voiture. Une fois qu’elle commence à tirer vers un côté même à faible vitesse ou bien que le volant ne se repositionne pas correctement après un virage, c’est directement l’alignement qui est touché. Ne pas confondre avec la situation où les roues tirent vers un côté seulement lorsqu’une grande vitesse est exercée. Cela est dû généralement à une légère différence de pression des pneus qui peut entraîner une détérioration de la qualité de la conduite.
Le conducteur peut s’habituer à ce genre d’anomalie en ajustant à chaque fois le volant, mais le problème est beaucoup plus profond que ça. Le déréglage du parallélisme engendre l’usure des bandes de roulement des pneus, c’est-à-dire que les pneus s’usent de façon rapide et anormale à cause d’un carrossage. Le carrossage est rapidement découvert lorsque les pneus forment une inclinaison vers l’intérieur ou vers l’extérieur par rapport à la verticale une fois l’automobile regardée de face. Dès que cet angle devient très important, les pneus s’usent rapidement. Cela conduit la voiture à consommer davantage le carburant à cause de la résistance engendrée.
Le dérèglement au niveau des pneus peut être la conséquence d’heurtement d’obstacle, d’accident de voiture qui endommage le châssis et la carrosserie, de mauvais réparage à l’issue de l’accident, ou bien de roulement sur des nids de poule. La cause la plus fréquente d’un mauvais parallélisme est le choc avec le trottoir qui peut changer la géométrie de l’essieu si le choc latéral est excessif. En ce qui concerne la réparation, plusieurs erreurs sont commises lors du remplacement des pièces, notamment du joint à rotule et de la biellette de direction. Lors de son vissage, le joint à rotule doit être vissé au couple exactement identique à l’ancien. La trajectoire peut rapidement être affectée s’il s’exerce un tour de plus ou de moins.
Avec le développement que connaît constamment la mécanique, l’alignement s’effectue désormais à une haute précision atteignant le centième de millimètres grâce à des systèmes de laser qui réparent en un temps bref. Le travail repose sur l’ajustement des angles des pneus de telle sorte qu’ils deviennent perpendiculaires à la route et parallèles entre eux. Les principaux ajustements de la géométrie voiture sont le parallélisme, le carrossage et l’angle de chasse. Sans oublier l’équilibrage des roues avant et arrière.
N’hésitez pas de confier votre voiture à notre réseau d’experts équipés tout près de chez vous pour retrouver une condition irréprochable de votre automobile.  Il est tout de même conseillé de faire un contrôle au moins une fois par an afin d’optimiser la tenue de route ainsi que la durée de vie du système pneumatique.